06/11/2016

Immigration et nucléaire : quel lien ?

L'affiche UDC fait le lien entre Immigration, qu'il faut refuser, et Nucléaire, qu'il faut maintenir.

J'ai beau retourner ce slogan dans tous les sens, je ne vois pas le lien. Tout ce que cela montre, est que ce parti n'a qu'un thème à proposer et qu'en dehors de celui-ci il est à court d'idées. Un tel parti ne devrait donc pas gouverner et les Genevois seraient bien inspirés en le laissant à la marge de la vie politique cantonale.

Pour ceux qui ne l'auraient pas vue :

photo.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Et votez OUI à la sortie programmée du nucléaire !

 

12:14 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

15/09/2016

Cachez-moi cette épaule.....

Après le Burquini sur la plage, la robe à bretelles aux Conseils des Etats !

Ce dernier est en effet en train de revoir son code vestimentaire : les sénateurs devront porter la cravate et les sénatrices devront cacher leurs épaules. Les raisons de cette révision ne sont pas très claires : est-ce l'effet burkini, si non ne peut pas aller à la plage ou à la piscine en burkini, il n'y a pas de raison pour que l'on puisse siéger au Parlement en exhibant ses rondes épaules; ou est-ce la lubricité (supposée ?) des représentants mâles des cantons ?

Il y a en tous cas discrimintation : alors que les journalistes et public masculins n'auront pas besoin d'arborer complet et cravate, les femmes journalistes ou dans le public devront, elles, couvrir leurs chastes épaules.

La carrière politique avait déjà de la peine à recruter de nouveaux talents, mais avec de telles mesures cela risque d'être encore plus difficile ! Qui a dit que la politique était ennuyeuse ?

08:40 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | |

23/07/2016

Vélos dans les parcs

Que certains cyclistes ne respectent pas les autres usagers de la route, personne ne peut prétendre le contraire. Mais faut-il pour autant interdire à tous les cyclistes d'emprunter les parcs publiques ? En plus d'être exagérée, s'agissant d'une interdiction cette mesure est désagréable. Ne pourrait-on pas agir par l'incitation et l'encouragement ?

Par exemple, si nos autorités donnaient enfin suite à la volonté populaire exprimée dans les urnes il y a plus de 5 ans et qui demandait de construire des aménagements pour sécuriser les déplacements à vélos dans le canton.

Bon, c'est vrai, cela coûte de l'argent et en cette période de vaches maigres il est plus simple d'interdire que de faire voter un budget. 

Mais, finalement, ne serait-ce pas une approche plus constructive ?

17:23 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | |