11/06/2016

Du niveau des loyers à Genève

Le sentiment que les loyers sont très élevés à Genève est largement répandu. Mais correspond-il à la réalité ? Rien n'est moins sûr !

Selon l'office de la statistiques (OCStat), le loyer moyen d'un appartement de 4 pièces s'élevait à Fr 1'474 et celui d'un 5 pièces Fr 1'867 en 2015. 

Le plus étonnant est que nos loyers sont...inférieurs, eh oui inférieurs, à ceux de Zürich (entre Fr 150 et Fr 200 de moins pour les 4 et 5 pièces) selon l'Office Fédéral de statistiques.

Par ailleurs, l'OCsat précise que les loyers des immeubles détenus par la GIM et les HBM sont entre 33% et 47% inférieurs au loyer des logements avec loyer libre et ceux des HLM sont inférieurs de quelques 20%.

Le loyer moyen d'un appartement de 4 pièces dans un immeuble HBM ou de la Ville s'élève donc à Fr 972 et celui d'un 5 pièces à Fr 1'232.

Il est important d'avoir cela à l'esprit lorsque l'on compare ces chiffres à ceux du plafond du forfait loyer pour les personnes qui touchent l'aide sociale, qui est de Fr 1'100 pour une personne vivant seule et de Fr 1'250 pour les ménages à plusieurs personnes.

La nécessité d'augmenter le plafond du forfait loyer, comme le proposent les Socialistes, ne saute pas aux yeux....ce d'autant moins que cette modification coûterait quelque Fr 10 mio à la collectivité et que nos finances sont déjà en bien mauvais état !

16:19 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

09/03/2016

Rénovations énergétiques : et si l'Etat faisait sa part ?

Le canton de GE a infligé des amendes en 2015 à des propriétaires d'immeubles qui n'avaient pas procéder aux rénovations énergétiques auxquelles ils étaient astreints. Nombres dérisoires : au total Fr 123'000 d'amendes à 90 propriétaires, soit un peu plus de CHF 1'000 pour chacun en moyenne. Pas de quoi fouetter un chat, ni vraiment stimuler les travaux en faveur des économies d'énergie !

Antonio Hodgers, responsable de ce dicastère au Conseil d'Etat appelle sur les ondes de la Radio romande les locataires à dénoncer les propriétaires qui feraient preuve de mauvaise volonté...On appréciera l'état d'esprit, mais surtout l'Etat et la Ville de GE risquent bien de faire les frais de cet appel à la délation. Rien que pour le changement des fenêtres obligatoires pour tout le monde, sauf pour nos autorités visiblement, le coût pour l'Etat est estimé à Fr 50 mio.....

Que se passera-t-il lorsque les locataires dénonceront leur propriétaire, p.ex. la Ville, au canton ?

Je suis un fervent défenseur de toute mesure susceptible de faire baisser notre consommation d'énergie et, par voie de conséquence, des rénovations énergétiques des bâtiments. Mais plutôt que de mettre des amendes, à ce jour ridicules, ne vaudrait-il pas mieux que le Canton et la Ville montrent le bon exemple ? Cela inciterait peut-êre plus les propriétaires privés à en faire autant !

13:28 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |