25/02/2018

Aéroport : un changement d’état d’esprit remarquable

Le Grand Conseil a voté sur l’initiative pour un contrôle démocratique de l’aéroport jeudi soir.

Sans surprise, il a refusé cette initiative. Par contre, plus surprenant, il a décidé de présenter un contre-projet,  contre l’avis du Conseil d’Etat, qui, lui, préconisait un refus sec.

Une large majorité éclairée des députés a accepté l’idée d’un contre-projet, parce qu’elle reconnaît enfin le fait que l’activité de l’Aéroport n’implique pas uniquement un impact positif sur l’économie de notre région, mais produit également des nuisances. Quel changement de point-de-vue en quelques mois ! C’est là un des résultats positifs de l’initiative : elle a incité une majorité de nos représentants à réfléchir à l’apport global de l’AIG, de ses aspects positifs, comme de ceux négatifs.

Reste à élaborer un contre-projet qui ait un réel impact sur la gouvernance de l’aéroport. Et, là, la motion déposée par le PDC à l’automne dernier pourrait servir de base à la discussion ou servir de complément à l’initiative sur laquelle la population se prononcera vraisemblablement en 2019. Pour rappel, cette motion propose d’introduire une compensation carbone obligatoire à l’achat de tout billet d’avion au départ de Genève et d’augmenter les surtaxes sur les émissions gazeuses et de bruit payées par les compagnies d’aviation, afin de diminuer ces nuisances.

L’Aéroport est important pour notre région, oui, mais plus à n’importe quel prix. La santé de la population passe avant les considérations économiques. Et nous ne pouvons que nous en réjouir!

21:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Mais comme le monde est devenu village et que tous se tiennent par la barbichette il y a fort à parier que, si ces taxes sont plus que symboliques, les passagers partiront de Lyon ou de Zh.
C'est la même logique qui est à l'oeuvre avec le refus du CF d'entrer en matière sur l'initiative pour des multinationales responsables.
Au final, la politique me semble du brassage d'air pour retraité ou pour quelques idéalistes un peu simples.

Écrit par : Pierre Jenni | 26/02/2018

Les commentaires sont fermés.