11/06/2016

Du niveau des loyers à Genève

Le sentiment que les loyers sont très élevés à Genève est largement répandu. Mais correspond-il à la réalité ? Rien n'est moins sûr !

Selon l'office de la statistiques (OCStat), le loyer moyen d'un appartement de 4 pièces s'élevait à Fr 1'474 et celui d'un 5 pièces Fr 1'867 en 2015. 

Le plus étonnant est que nos loyers sont...inférieurs, eh oui inférieurs, à ceux de Zürich (entre Fr 150 et Fr 200 de moins pour les 4 et 5 pièces) selon l'Office Fédéral de statistiques.

Par ailleurs, l'OCsat précise que les loyers des immeubles détenus par la GIM et les HBM sont entre 33% et 47% inférieurs au loyer des logements avec loyer libre et ceux des HLM sont inférieurs de quelques 20%.

Le loyer moyen d'un appartement de 4 pièces dans un immeuble HBM ou de la Ville s'élève donc à Fr 972 et celui d'un 5 pièces à Fr 1'232.

Il est important d'avoir cela à l'esprit lorsque l'on compare ces chiffres à ceux du plafond du forfait loyer pour les personnes qui touchent l'aide sociale, qui est de Fr 1'100 pour une personne vivant seule et de Fr 1'250 pour les ménages à plusieurs personnes.

La nécessité d'augmenter le plafond du forfait loyer, comme le proposent les Socialistes, ne saute pas aux yeux....ce d'autant moins que cette modification coûterait quelque Fr 10 mio à la collectivité et que nos finances sont déjà en bien mauvais état !

16:19 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Inclure dans le calcul du loyer moyen les loyers des appartements de la GIM et des caisses de pensions est un biais statistique si ce n'est une tromperie.

Concrètement ces appartements ne sont pas disponibles sur le marché puisqu'ils seront attribués à des personnes faisant partie de la caisse de pension et inscrites sur une liste d'attente dont pour certaines on peut évaluer le temps d'attente à 10 ans pour recevoir une réponse !!!! [i.e. longueur de la liste d'attente par le nombre d'appartement se libérant par année].

Il est par ailleurs juste scandaleux que ces appartements soient offerts sur le marché par le biais des annonces immobilières, faisant courir des centaines de gens espérant les obtenir alors qu'ils n'ont aucune chance, n'étant pas inscrits sur la liste d'attente de l'éventuelle caisse de pension depuis n années. Nous sommes ici pas loin d'une tromperie statistique.

Ce qui passe à Genève est un véritable scandale, une honte tant pour la gauche que pour la droite. Si vous voulez une analyse réelle de ce qui se passe je ne peux que vous inviter à lire l'exemple allemand [qui parle de ce qui se passe à genève et le compare à la politique immobilière de l'allemagne] pour comprendre pourquoi et comment l'appareil politique de ce canton à le plus profond mépris pour sa population.

L'exemple allemand est un des chapitres de l'essai intitulé "La croissance économique de la Suisse, un drame politique caché" disponible sur amazon.

Écrit par : Michel Piccand | 11/06/2016

Les commentaires sont fermés.