09/03/2016

Rénovations énergétiques : et si l'Etat faisait sa part ?

Le canton de GE a infligé des amendes en 2015 à des propriétaires d'immeubles qui n'avaient pas procéder aux rénovations énergétiques auxquelles ils étaient astreints. Nombres dérisoires : au total Fr 123'000 d'amendes à 90 propriétaires, soit un peu plus de CHF 1'000 pour chacun en moyenne. Pas de quoi fouetter un chat, ni vraiment stimuler les travaux en faveur des économies d'énergie !

Antonio Hodgers, responsable de ce dicastère au Conseil d'Etat appelle sur les ondes de la Radio romande les locataires à dénoncer les propriétaires qui feraient preuve de mauvaise volonté...On appréciera l'état d'esprit, mais surtout l'Etat et la Ville de GE risquent bien de faire les frais de cet appel à la délation. Rien que pour le changement des fenêtres obligatoires pour tout le monde, sauf pour nos autorités visiblement, le coût pour l'Etat est estimé à Fr 50 mio.....

Que se passera-t-il lorsque les locataires dénonceront leur propriétaire, p.ex. la Ville, au canton ?

Je suis un fervent défenseur de toute mesure susceptible de faire baisser notre consommation d'énergie et, par voie de conséquence, des rénovations énergétiques des bâtiments. Mais plutôt que de mettre des amendes, à ce jour ridicules, ne vaudrait-il pas mieux que le Canton et la Ville montrent le bon exemple ? Cela inciterait peut-êre plus les propriétaires privés à en faire autant !

13:28 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.