15/09/2016

Cachez-moi cette épaule.....

Après le Burquini sur la plage, la robe à bretelles aux Conseils des Etats !

Ce dernier est en effet en train de revoir son code vestimentaire : les sénateurs devront porter la cravate et les sénatrices devront cacher leurs épaules. Les raisons de cette révision ne sont pas très claires : est-ce l'effet burkini, si non ne peut pas aller à la plage ou à la piscine en burkini, il n'y a pas de raison pour que l'on puisse siéger au Parlement en exhibant ses rondes épaules; ou est-ce la lubricité (supposée ?) des représentants mâles des cantons ?

Il y a en tous cas discrimintation : alors que les journalistes et public masculins n'auront pas besoin d'arborer complet et cravate, les femmes journalistes ou dans le public devront, elles, couvrir leurs chastes épaules.

La carrière politique avait déjà de la peine à recruter de nouveaux talents, mais avec de telles mesures cela risque d'être encore plus difficile ! Qui a dit que la politique était ennuyeuse ?

08:40 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | |

23/07/2016

Vélos dans les parcs

Que certains cyclistes ne respectent pas les autres usagers de la route, personne ne peut prétendre le contraire. Mais faut-il pour autant interdire à tous les cyclistes d'emprunter les parcs publiques ? En plus d'être exagérée, s'agissant d'une interdiction cette mesure est désagréable. Ne pourrait-on pas agir par l'incitation et l'encouragement ?

Par exemple, si nos autorités donnaient enfin suite à la volonté populaire exprimée dans les urnes il y a plus de 5 ans et qui demandait de construire des aménagements pour sécuriser les déplacements à vélos dans le canton.

Bon, c'est vrai, cela coûte de l'argent et en cette période de vaches maigres il est plus simple d'interdire que de faire voter un budget. 

Mais, finalement, ne serait-ce pas une approche plus constructive ?

17:23 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | |

24/06/2016

Il faut écouter ce que les jeunes murmurent

Aujourd'hui, toute notre attention est tournée vers le Brexit, ce qui est compréhensible. Parmi les analyses, ce qui m' à frappé est que, visiblement, les jeunes britanniques ont voté massivement pour rester dans l'Europe....Et pourtant la majorité du pays a demandé à en sortir. C'est-à-dire que la frange de la population dont l'avenir va être le plus impacté par cette décision se trouve en porte-à-faux avec elle....c'est grave !

Nul ne peut dire aujourd'hui les implications de ce vote pour demain et la majorité populaire l'a voulu ainsi, ce qui doit être respecté.

Mais quand même, tous les politiciens devraient tenir  compte de ce fait et faire des propositions qui conviennent à ceux et celles qui devront en supporter les effets à l'avenir. En Suisse aussi. Sinon, nous assisterons à l'absence grandissante des jeunes dans le débat démocratique,  alors que l'évolution démographique ne leur est déjà pas favorable, et à une augmentation de l'insatisfaction de la population par rapport à la société dans laquelle nous vivons et la méfiance vis-à-vis de la classe politique. Et la démocratie sera la grande perdante de cette évolution. 

22:17 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | |